Super beurre et mégamembert

Publié le par Tite zoreille

Demi beurette élevée au demi-sel, je ne crache pas sur une bonne barquette de beurre salé. Et comme je sais que cette fragile denrée ne se conserve pas longtemps, je vérifie toujours la date de péremption avant d'acheter. D'autant plus sous les Tropiques, où les produits laitiers à peine sortis des supermarchés sont exposés à un accélérateur thermique de vieillissement. Et là, au rayon frigorifique de mon Score préféré, que lis-je ? Date de production 22 04 2014 (oui, je sais, on est en octobre). Date de péremption : 18 12 2014. Soit 8 mois de conservation ! Là, j'avoue, c'est de la pure magie.
Je vous présente donc Super Beurre : du beurre de container, capable de traverser les océans du globe, d'être stocké des mois dans des hypermarchés, de traverser des villes chauffées à blanc avant d'être à nouveau stocké, des mois durant, dans des réfrigérateurs exposés à la panne d'électricité pendant les cyclones.
Comment expliquer un tel prodige ? Peut-être ont-ils enrichi leur recette de cire, d'huile de vidange ou de plastique ? Examinons les ingrédients : Beurre, sel. C'est tout.

La marque de ce beurre a volontairement été masquée par un dinosaure.

La marque de ce beurre a volontairement été masquée par un dinosaure.

Je connaissais déjà l'increvable beurre pour avoir goutté son cousin Sénégalais.
À La Réunion, j'ai découvert, en outre, le camembert en boîte, qui se conserve... un an.
Après quelques passionnantes recherches sur Internet, il s'avère qu'on trouve le même similifromage au Canada, ou encore au Japon.
Plusieurs explications : ainsi conditionné, ce fleuron de la gastronomie française destiné à l'export ne craint ni la chaleur, ni les longs voyages. Pensé pour passer les douanes et les frontières, notamment celles d'Amérique du nord, il répond à des normes d'hygiène rigoureuses : le fromage est stérilisé avant sa mise en boîte, afin d'éviter l’introduction de bactéries sur le territoire (plus de bactéries ? mais est-ce encore un fromage ?).
Certes, ce passe-muraille gastronomique a un côté très pratique : comme le pâté Hénaff, on le fourre dans le sac à dos, et hop, on part en rando.
Par contre, question goût... Avouons que c'est assez insipide. Inodore (paraît-il que les Japonais n'aiment pas le fromage qui sent). Et de texture plutôt caoutchouteuse. N'empêche, cette ration de survie a fait le régal de notre bibi sur les hauteurs du cirque de Cilaos.

Le camembert de l'espace (on admirera au passage la jolie toile cirée).

Le camembert de l'espace (on admirera au passage la jolie toile cirée).

Cette rencontre du troisième type (de beurre) aurait pu s'arrêter là. Mais voilà, j'ai un vilain défaut : la curiosité. Désireuse d'en savoir plus, je contacte le service consommateurs d'une certaine marque de beurre dont on taira le nom. Quelques jours plus tard, je reçois un long mail explicatif, dont je vous copie-colle un extrait : "Concernant les beurres (BIIIIP), selon la destination de ces derniers, en France ou export, voire grand export, la DLUO (Date limite d'utilisation optimale, NDLR) peut varier de 2-3mois à 8 à 9 mois. Elle est plus longue pour les destinations lointaines car elle tient compte des circuits logistiques plus longs." Soit. Et plus loin : "En plus, chez (BIIIIP), pour les DLUO dites longues, le protocole appliqué va encore plus loin que la norme en vigueur. En effet, pour s’assurer de la qualité optimale, (BIIIIP) qualifie le beurre jusqu’à la DLUO + 20%." Damned ! cela veut dire que mon beurre de 8 mois peut vivre un bon mois et demi de plus ?!
Pour le reste, la marque assure que tous ses beurres sont fabriqués de la même façon, c'est-à-dire "à partir d’un lait de vache de grande qualité obtenu grâce à la mise en œuvre de bonnes pratiques, depuis la ferme et jusqu’au rayon des magasins." La différence de conservation est question de "protocoles", dont on n'apprendra guère d'avantage. Mais on pourrait imaginer, finalement, que tous les beurres de supermarchés peuvent vivre presque une année (s'ils ne sont pas dévorés avant). Quelqu'un veut tester ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article