La Dodo s'affine

Publié le par Tite zoreille

La révolution des derniers mois, ce ne sont ni les élections régionales - dont les voitures sono des candidats ont empli le paysage auditif -, ni la nouvelle route du littoral - dont le chantier pharaonique fait fuir les baleines -, c'est ... la transmutation de la Dodo !
Après dix années de bons et loyaux services, la bouteille au volatil emblématique a troqué ses formes rondes contre une silhouette de mannequin. Elle arbore désormais une taille fine et un profil allongé, comme ses copines Heineken, Phoenix et Fischer. Au régime, la Dodo ! Faut-il y voir un vœu pieux pour la Réunion, dont le taux d'obésité et de diabète bat des records ?
L'objectif du lifting serait plutôt, semble-t-il, de conquérir une nouvelle clientèle, plus jeune, plus moderne, plus féminine, peut-être. Il faut dire que la bonhommie de la précédente bouteille était un peu associée, à force, à une certaine idée de la pochtronnerie. Mais qu'importe le flacon, n'est-ce pas ?

À l'intérieur de la vieille Dodo, on trouve des palmiers, des pailles-en-queue et... une nouvelle bouteille !

À l'intérieur de la vieille Dodo, on trouve des palmiers, des pailles-en-queue et... une nouvelle bouteille !

En revanche, la dodo ne risque-t-elle pas, en fondant de la sorte, de perdre son capitale sympathie ? D'où la campagne de pub qui a suivi : "Nouveau boutey, mem Dodo !" Au cas où ces fourbes brasseurs en aient profité également pour changer quelques ingrédients, ou pire : enlever de l'alcool !
N'empêche, cela ne convainc pas tout le monde. Preuve en est, l'existence d'une communauté Facebook "Non au changement de bouteille de la Dodo !" Quand je vous dis que c'est une affaire d'État...
Depuis plus de 50 ans, la bière sortie des Brasseries de Bourbon fait partie intégrante du paysage réunionnais. Son logo jaune, rouge et vert est omniprésent, décliné sur les parasols, les t-shirts, et surtout les façades des snacks. Son commerce entretient des petits métiers ailleurs disparus ou inexistants, tels peintre publicitaire ou "chasseur" de bouteilles vides et consignées.
Sa mue est alors l'occasion de repeindre les murs, et de réaffirmer : La dodo lé la !

Avant / Après : fini les chips, la Dodo !

Avant / Après : fini les chips, la Dodo !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article