Kosa sa : la papaye

Publié le par Tite zoreille

Papaye tranchée. Ses graines noires dessinent un cœur étoilé hyper photogénique.

Papaye tranchée. Ses graines noires dessinent un cœur étoilé hyper photogénique.

On l'appelle aussi melon des Tropiques, en raison de la douceur de sa chair juteuse. La papaye se trouve toute l'année sur les marchés. On la cuisine verte, en achards, potages ou gratins ; ou bien mûre (lorsqu'elle vire au jaune-orangé), en salades de fruits, confitures, ou confite.

Introduit sur l'île en 1720, le papayer est devenu un classique des jardins créoles : avec son tronc élancé, ses grappes de fruits perchées sous de larges feuilles joliment découpées, il se donne un petit air de palmier miniature. Un seul arbre peut produire de 30 à 150 papayes par an, certaines pouvant atteindre plusieurs kilos ! Qui s'en plaindrait ? Moi, je ne m'en lasse pas.

Un obus ? Non, une papaye.

Un obus ? Non, une papaye.

Commenter cet article