Déménagement (suite)

Publié le par Tite zoreille

C'est un jour de grisaille ordinaire. La torpeur orageuse a laissé place à une sorte de chagrin climatique. Le ciel a des airs boudeurs.

Les déménageurs sont arrivés à 8 h pétantes. Deuxième phase de notre expatriation : le "repli", ou la mise en garde-meubles. Dans le camion, trois grosses caisses en bois attendent d'être remplies et scellées, avant de rejoindre un vaste entrepôt perdu dans la campagne, où elles sommeilleront trois ans, en compagnie de centaines d'autres boîtes.

Déménagement (suite)

Tatouages et muscles d'acier, les trois déménageurs empoignent commodes, canapé, armoires, lits, avec une aisance qui force l'admiration. Ils ne font qu'une bouchée de la cinquantaine de cartons de livres qui dessinent une pyramide égyptienne dans le salon. Mais le tétris de la mise en boîte les oblige à revoir plusieurs fois leur copie. Bilan de la journée : 5 h de charge intensive, une table cassée, un bout de portail enfoncé, un doigt coupé, une table et un barbecue abandonnés (faute de place !). Et une grosse grosse journée pour tout le monde. Car une fois la maison vidée, tandis que les athlètes du carton s'en vont abattre un autre labeur, commence pour nous la valse des balais...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article